Réforme du collège
14 mars 2015

collégiens en classe

De nombreuses études et analyses du système éducatif français pointent un constat alarmant : le niveau des collégiens a clairement baissé depuis les années 2000.

 

Le fonctionnement actuel du collège ne semble pas être en mesure d’apporter de véritables solutions. Pire encore, il semble contribuer à l’aggravation des difficultés.

 

Afin d’endiguer cette baisse de niveau et de remonter la barre, la réforme du collège portée par l’actuelle ministre de l’éducation, Najet Vallaud-Belkacem, entend refondre les programmes et le fonctionnement du collège pour que les élèves puissent « mieux apprendre ».

Voici les grands axes de cette réforme sont l’entrée en vigueur sera effective en septembre 2016 :

 

-          La maitrise et l’utilisation de la langue à l’écrit et à l’oral seront les priorités des nouveaux programmes de français.

-          Les programmes de mathématiques deviendront plus attractifs avec l’intégration notamment de modules d’informatique.

-          Des enseignements interdisciplinaires de 4 à 5 heures par semaine s’inscriront dans 8 thèmes de travail correspondant aux enjeux du monde actuel.

-          L’accompagnement personnalisé passera de 2 à 3 heures par semaine en classe de sixième, et sera au minimum d’ 1 heure pour les autres classes du collège.

-          Une deuxième langue vivante sera introduite dès la classe de cinquième. Ce qui permettra d’équilibrer la suppression des « sections européennes ou bilangues »

-          La participation démocratique, la responsabilisation de l’individu et les temps de vie en collectivités seront développés.

Modifier les modalités d’enseignements et donner de plus grandes marges d’initiative aux enseignants nécessite par ailleurs de plus grands besoins en termes d’effectif. Le ministère a annoncé la création de 4 000 postes pour accompagner cette réforme dont les effets seront rapidement attendus.