Cours particuliers Mehdi

Mehdi -    Lyon -    Contractuel Contacter
  • Prix de 18 à 20€ / heure
  • Se déplace
  • Reçoit à domicile
  • Groupes acceptés
  • 1ère heure offerte
Aucun vote
icône d'un commentaire d'un élève commentaire(0)
Mehdi (Lyon 69003)
Contractuel
Intervient en Lycée
Thèse de doctorat : en cours
Sujet : «L'existence - Du principe au Vivant.»
Présentation
Enseignement Le cours de soutien consiste à aider l'élève à développer une intelligence des questionnements (Oui tu es gentil Aristote, mais quelle est vraiment la question à laquelle je dois répondre là ?), une intelligence des recherches (où est passée cette foutue chaussette? Comment puis-je ne pas la trouver ?) et une intelligence des découvertes/trouvailles (alors...c'est donc ça le secret !). c'est ensuite réussir à intégrer cette attitude philosophique dans l'esprit quotidien de l'élève et ses considérations (ou obsessions :) ) proprement adolescentes (les filles, les garçons, pourquoi je dois obéir, en quoi Platon m'aide-t-il à comprendre ce que je veux faire plus tard? Y-a-t-il un sens à la vie? à l'amour? au travail alors? etc.) L'élève comprend en quoi la réflexion organisée va améliorer la résolution de ses problèmes généraux et quotidiens, dont ses notes font parti. Ça, ça marche avec tout le monde sans distinction de couleur, de classe sociale ou de sexe. Pas de « clés en mains » en Philo. Chaque élève a son propre fonctionnement en la matière: Apprendre les méthodes est extrêmement utile SI et SEULEMENT SI elles aident des pensées/questionnements naturels de l'élève à entrer dans les rails d'un travail écrit de réflexion valorisé par les grilles de l'éducation nationale. C'est un travail intuitif qui s'adapte systématiquement, la seule manière d'apprendre à laquelle j'ai assisté qui permette de se sentir à l'aise qui que l'on soit et quelque soit le niveau de sensibilité scolaire. C'est une authentique manière d'augmenter son niveau (qu'on ait déjà 2/20 ou 16/20) car ainsi chacun voit ses lacunes à combler, et la terminale c'est le bon moment pour le faire avant le rush de la vie "active". Mais sans buts la vie n'aurait pas de sens. Voilà les objectifs d'un cours particulier : Reprendre point par point la méthode. partager de nouvelles astuces. s'entraîner aux mécaniques profondes des exercices imposé. Philosopher entre nous. accéder à une vue panoramique du panthéon des auteurs. synthétiser ce que l'on pense au fond. atteindre une vision claire du plan du cours. saisir les thèmes comme un tout bien assemblé. Tout cela construit un seul et même acte, moteur du progrès et ami des hommes asservis depuis l'antiquité tardive : philosopher. Croyez-moi ou non, en philosophie on ne vous en demandera jamais plus que de philosopher tout simplement :) Expériences L'enseignement en Philosophie, vu comme un art de penser avec efficacité, est construit selon deux principes directeurs : Le Fond : c'est découvrir sa pensée à soi, avec cohérence et puissance, répondant de mieux en mieux à la question « Pourquoi penser ? », qui est l'âme de la philosophie. Un travail d'autonomie intellectuelle à travers l'intuition de l'élève: apprends à différencier, à repérer et à créer une réponse que personne ne pourrait copier. Après tout, le reste n'est que théorie. C'est seulement après ces idées intuitives que l'on porte en nous , premières conceptrices et architectes de toute bonne note en philo, que viennent les penseurs pour aider à penser clair, les thèmes pour nous repérer, nos connaissances, nos intérêts et notre sensibilité pour pressentir ce sur quoi Je vais construire Mon devoir. La Forme : c'est la Méthode, qui répond à l'exigence de « Comment » mobiliser sa pensée, construire un discours "vrai". il faut maîtriser les lois que tous vos prédécesseurs ont acquis et maîtrisés, celles qui bâtissent le raisonnement personnel et offrent de s'exprimer d'une façon solide qui convainc l'interlocuteur (argumentatif et démonstratif). La méthodologie, un savoir-faire rigoureux, technique mais payant au-delà de votre imagination une fois qu'on a dépassé les efforts d'assimilation. Une fois que vous comprenez « Comment » et « Pourquoi » penser, que vous savez « Où » le faire (cet examen du bac, vous savez..) et que vous avez bachoté pour mémoriser de « Quoi » il en retourne dans ce programme de terminale, vous me donnerez le droit, j'espère, de vous dire qu'il ne reste rien à comprendre de plus :) Entre ces deux pôles, je suis là pour t'aider à t’entraîner, ne pas perdre le fil ni des méthodes ni des idées, le courage aussi, de gagner en clarté et en efficacité. En notes donc ! Par le passé, les élèves ont appris à relier naturellement des questions philosophiquement classiques à leurs vies quotidienne, générale et sociale/sociétale. L'enseignement apporte également une force d'argumentation, une ferveur orale et écrite lentement construite sur sa rigueur créative et l'usage des méthodologies comme guide et outil. J'ai déjà travaillé cette méthode en coopération avec 5 élèves déjà dont les notes en philosophie se sont sensiblement améliorées (100% de passage au Bac, notes jusqu'à 16/20). D'expérience, Il n'y a rien besoin de plus pour réussir qu'un prof de philo qui y met son âme (ce qui parfois peut faire défaut..), et celle d'un/une élève prêt à y mettre rien qu'un tout petit peu de la sienne pour ouvrir le dialogue et commencer à comprendre ce qui fait défaut . Contactez-moi, et nous verrons les détails de votre situation! CV Pourquoi choisir un écrivain, un parcours atypique, comme professeur de Philosophie ? Parce qu'on en sait autant et qu'on est différent d'un professeur classique. On fonctionne par réflexion ET par image, une vue qui manque à beaucoup d'étudiants qui ne se suffisent pas des strictes explications logiques pour parvenir à percer le monde plein de mystères. On est plus un éternel camarade qui peut transmettre et partager ses connaissances désintéressées qu'un maître qui imite sérieusement le sérieux professoral comme on lui l'a appris. Pensez-y, Votre enfant n'a peut-être pas besoin d'un prof conventionnel de plus.. L'écrivain passe sa vie à pratiquer ses études, il expérimente sans cesse sans quoi il ne pourrait être capable de faire fonctionner sa propre philosophie. Son seul talent est de lire et de lire encore, assimiler et lever la tête pour mettre en pratique ce qu'il apprend. Un jour, il arrête tout et se met à écrire. En attendant l'étincelle de synthèse, il doit manger et se chauffer, c'est pourquoi je propose mes cours publiquement. Fac de Philosophie Fac d'Information-Communication Bac Scientifique option Ingénierie, Mention Vécu et expériences de terrain-Voyages 6 ans de pratique littéraire, philosophique, scientifique et existentielle Premier bouquin en montage. Gentil Prolétaire intellectuel Puis, personnellement j'ai résolu un bon nombre de questions qui agite le premier âge (comme le dernier d'ailleurs). C'est peut-être pas très humble, mais pour le coup c'est un vrai CV philosophique : est-ce possible d'imaginer une vie de vacances ou la jouissance du temps libre se détruit-elle dès qu'il devient majoritaire? Qu'est-ce que la condition humaine? Un Bac en poche, ça sert à quoi aujourd'hui (Ainsi, pourquoi est-ce que je me bat au juste?) Je ne comprends pas ce qu'est l'art. Je comprends mais m'en sent incapable. Qu'est-ce qu'une société au juste? Est-elle gentille ou méchante? Me conditionne-t-elle? Comment, où et quand? Que signifie la notion de mérite devant la redistribution factuelles des richesses et des pouvoirs ? Suis-je un citoyen parce que je suis né là? ou ici? Pourquoi la violence au fond? Et en quoi croient tous ces mecs qui agissent au nom d'un Dieu matériellement inexistant? Pourquoi on a passé 2000 ans à descendre en flèche le statut des femmes? Pourquoi j'ai souvent envie de dire non à mes parents? Qu'est-ce que signifie la gloire ? Et la mythique virilité ? la sensibilité alors? Quel filets de protections peut-on mettre en place pour ne pas souffrir outre mesure lorsqu'on prends des risques? suis-je le seul à me poser les questions que je me pose? Qui sont tous les autres que je ne rencontre pas ? Suis-je subjectif? Comment puis-je oser parler d'objectivité à haute voix? Peut-on être sûr de dire à quelqu'un qu'il a tort? Faut-il être contestataire, consensuel ou critique? Qu'est-ce que la parole publique? Privée? Comment puis-je sentir l'envie d'amour quand je ne sais pas toujours pourquoi? Dois-je tout savoir dans la vie? Peut-on vivre sans ne rien savoir ? Y a-t-il une éthique possible devant les situations difficiles? C'est quoi l'éthique, d'abord? La métaphysique, ça a un sens ce mot? Comment savoir si l'on me dit la vérité? Ai-je de l'auto-critique? Qu'est-ce que cette notion d'ego et la psychologie ont à voir avec ma vie à moi? Mais qui est Dieu au bout du compte? Peut-on apprendre à mourir ? Comment être sur que je sais quelque chose? Mais je sais un certain nombre de choses, pourquoi dois-je savoir que je ne sais rien ? C'est quoi les attitudes philosophiques : le nihilisme, le cynisme, l'épicurisme, le scepticisme, etc...? Comment savoir s'il/elle m'aime? Avoir des enfants, ça implique quoi? Et avoir des responsabilités? Puisque je vais mourir, Pourquoi faire quelque chose de ma vie? Et puisque je vais défaire mes draps ce soir, pourquoi faire mon lit ce matin ? Y a-t-il un sens à répéter toujours les mêmes habitudes? Suis-je un aventurier? Vais-je découvrir quelque chose que personne ne connaît? L'idée de progrès mérite-t-elle qu'on lui voue un culte? et l'idée d'harmonie? La sagesse m'intéresse-t-elle ou suis-je un mauvais garçon? Que signifie grandir? Etc etc....
Matières & tarifs
Lycée
Philosophie (1ère S, 1ère STMG, 1ère STI2D, Terminale S, Terminale ES, Terminale L, Terminale STL, Terminale STI2D, Terminale STMG)
de 18 à 20 €
l'heure
Commentaires des élèves (0)